Carnet d’inspiration : le DIY du mardi ou mes p’tits précieux

Des carnets pour tout noter

J’utilise un carnet pour noter mes idées avant qu’elles ne filent. Ils me permettent de m’organiser, de faire des schémas, des to do list, des dessins et de skechnoter (quel drôle de nom ! je vous montrerai une prochaine fois).

C’est un deuxième cerveau qui me suit partout même au pied du lit. Cela ne vous arrive jamais de vous réveiller en pleine nuit avec une idée lumineuse, d’avoir la flemme de vous lever et de penser qu’au réveil vous vous en souviendrez ? 

Au petit matin, vous vous souvenez de ce passage, vous avez bien eu l’idée, mais de quoi s’agissait-il ? J’ai commencé par mettre des blocs de post it sur ma table de nuit pour finalement tout regrouper dans un carnet.  Il n’y a plus de fuite d’idée. J’ai le même carnet de jour comme de nuit.

Aucune limite, il ne ressemble à rien de précis en terme de contenu, à la fois pense bête (qui n’y est pas du tout) et exutoire créatif. Je le feuillette régulièrement pour regarder, me souvenir, vérifier.  C’est un bon compagnon.

Si vous n’avez pas l’habitude, vous pouvez commencer par un petit format à glisser dans le sac, la poche du pantalon puis augmenter son format et son épaisseur. J’aime le format A5. C’est une bonne taille pour moi. Nin trop petit, ni trop gros.

Pour joindre l’utile à l’agréable, je vous propose de customiser ce fameux carnet.

Inspiration : quelques idées pour commencer

J’ai choisi des carnets avec des couvertures en kraft. Je les trouve assez jolis (c’est pour cela que je les ai acheté aussi hihihi).

Le premier et le plus grand  a été tamponné avec le joli tampon de Karine « Mes P’tits précieux« . Le motif a été répété (vous pouvez utiliser un positionneur de tampons pour un résultat optimum, je suis plutôt free en tamponnage, exit le positionneur quand bien même cela n’est pas 100% aligné). Avec un logiciel de traitement de texte j’ai réalisé une petite étiquette qui fait un clin d’œil au nom de ce tampon ! Deux bandes de masking tape superposées viennent terminer la couverture.

Le deuxième a été recouvert (de gauche à droite) d’une bande masking tape doré à fleur, d’une bande de papier blanc et pour finir de liège adhésif. J’ai ajouté un élastique à l’aide d’œillets fixés sur la couverture arrière, elle aussi recouverte de liège.

Le troisième et dernier, tout de masking tape vêtu, se réalise en en temps record. Munissez vous de vos masking tapes préférés. Tracez une ligne de départ. C’est parti, alignez les bandes, superposez-les, le tour est joué. Vous pouvez faire vos lignes à la verticale, à l’horizontale ou tisser vos bandes.

Enfin une petite astuce, j’ai ajouté un peu de colle (bâton) avant de positionner les masking tapes pour plus de précautions.

A remplir sans modération ou à offrir, j’espère que cette inspiration diy vous plaira.

Bonne journée.

 

carnet d'inspiration, carnet créatif : diy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.