Il ne faut pas se fier aux apparences !

page de scrapbboking enfant

J’ai par le passé testé d’autres formats que le traditionnel 30 x 30 cm. Le format A 4 français a été une révélation ! Pratique car je peux ranger mes pages dans le classeur « des familles », rapide et efficace. Je privilégie ce format pour les ateliers avec les enfants.

« Mon grand journal » ne tiendrait que sur une page ! qui plus est au format A4 !

Les nouvelles n’ont pas été nombreuses.

Vous avez en partie raison. C’est bien une page. L’avantage de ce projet réside dans sa double utilisation : une page qui peut se transformer en chevalet.

Bien souvent, nous rangeons nos pages dans des albums et nos minis dans des tiroirs, au mieux sur une étagère. Evidemment, il est toujours possible de les encadrer. Vous êtes en train de vous dire que mes murs sont décorés de pages de scrapbooking et mettent en scène les souvenirs de  famille ou de vacances. Je l’ai fait par un temps, c’est vrai ! Mais aujourd’hui j’ai laissé place à un mur d’inspiration (qui pourrait faire l’objet d’un prochain billet) et mes réalisations sont consignées au placard. Je les regarde au besoin et à mesure de mes envies.

Mais voilà c’était sans compter mon idée de créer un projet décoratif qui pourrait rester visible, dont je pourrais profiter dans mon bureau et qui pourrait se faire discret et disparaître au besoin.

Après de longues heures de réflexion (le nez en l’air…), je me suis mis à imaginer ce projet.

Celui-ci a été conçu pour être réalisé lors de mes ateliers avec des enfants, mais je pense que vous saurez réveiller celui qui est en vous et l’adapter à vos envies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.