Rendez-vous 14 : Les brushos sont nos amis

Bonjour,

Aujourd’hui quelques lignes pour vous parler des brushos.

Les brushos se présentent sous la forme de petit pot de poudre. J’ai choisi de ne pas ouvrir les miens, mais plutôt de les percer pour obtenir une  sorte de salière. Comme il s’agit d’une poudre ultra pigmentée d’encre aquarellable, il en faut vraiment très peu pour obtenir un joli résultat.

Les couleurs sont miscibles entre elles. La gamme se compose de 32 couleurs (8 nouvelles), mais vous vous rendrez vite compte qu’une couleur peut en cacher bien d’autres.

Je vous conseille de vous faire un petit nuancier pour mieux vous rendre compte de la couleur. J’ai ressorti une « vieille » perforatrice de la marque EK Success. Avec sa double perforation, elle est idéale à croire qu’elle était faite pour eux. Son diamètre extérieure s’adapte parfaitement au couvercle et le petit rond permet de le trouer et à la poudre de sortir.

perforatrice-grande-double-rond-photo-xlarge-d4f4b

Si vous voulez vous amuser un peu, je vous conseille de choisir un papier à fort grammage, aquarelle de préférence, mais nous verrons ensemble que le résultat peut être surprenant sur d’autres types de papier.

Les brushos se diluent donc à l’eau et l’utilisation de base consiste à saupoudrer légèrement son fond de page puis de se munir de son vaporisateur ou vice versa. PSCHITT

Vous obtiendrez un résultat différent selon la quantité d’eau utilisée et/ou la distance de vaporisation.

Vous pouvez les utiliser comme des encres classiques et les diluer préalablement sur votre feuille téflon ou dans un récipient.

il n’y aurait pas assez de cet article pour en expliquer toutes les utilisations.

Il me semble bien que nous nous voyons dans quelques jours, alors j’en garde un peu pour samedi.

Bonne journée

Stéphanie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.