Rendez-vous 9 : I feel good en images

Bonjour à toutes,

La météo des dernières semaines ne nous a pas incité à mettre le nez dehors. Et si je m’astreins à aller marcher par n’importe quel temps, je peux vous assurer qu’avoir le visage balayé par la pluie, les pieds gelés et la goutte au nez ne font pas partie de mes plus grands kifs. D’autant que lorsque j’enlève le bonnet, j’ai une tête à faire peur et peu de solution pour dompter ma chevelure rebelle.

Soyons positifs, nous ne pouvons attendre le printemps et l’été pour nous faire plaisir. Nous sommes en hiver, alors profitons de ce qu’il nous offre : de longues soirées au coin de feu (et oui, le soleil se couche à 16h30 et des poussières en décembre ; en février c’est mieux à presque 19h, nous avons du temps devant nous), un livre sur les genoux (ça c’est déjà fait cf IFG n°5), à déguster une tartiflette (d’où l’importance d’aller marcher, je dis cela je ne dis rien) puis un chocolat chaud et regarder un bon film.

N’avez-vous jamais eu envie de vous faire une soirée tv ou une après-midi rien que pour vous, de pouvoir choisir le film, l’émission qui vous plaît et ne pas avoir à faire des compromis entre le film (traduction la guimauve qui vous fait du bien) et le match de foot programmé sur Bein.

Installée confortablement dans votre canapé, votre breuvage à porter de mains, si l’on veut aller plus loin, quelques douceurs et friandises elles aussi à portée de mains (il ne faudrait pas que la saison froide dure trop longtemps…) vous êtes The master of the remote control (ça sonne toujours mieux en anglais : comprendre télécommande).

Alors qu’allez-vous regarder ???

Pour ma part et quand je suis vraiment seule, j’ai une petite addiction aux guimauves (cela ne se soigne pas et je n’en ai pas honte, je ne peux tout de même pas regarder uniquement des films d’auteur :

Voici une petite sélection de films sans prétention qui me mettent le sourire aux lèvres et me donnent du baume au coeur

The Holiday sorti en 2006 de Nancy Meyers.

Avec Cameron Diaz, Kate Winslet, Jude Law

Synopis (j’ai repris celui du site allo ciné car je pourrais vous perdre en racontant l’histoire)

Une Américaine (Amanda) et une Anglaise (Iris), toutes deux déçues des hommes, décident, sans se connaître, d’échanger leurs appartements. Iris, va débarquer dans une demeure de rêve tandis que la distinguée Amanda découvre une petite maison de campagne sans prétentions. Les deux femmes pensent passer de paisibles vacances loin de la gent masculine, mais c’était sans compter l’arrivée du frère d’Iris dans la vie d’Amanda, et la rencontre de Miles pour Iris.

La lecture de ces quelques lignes ne donne pas forcément envie d’aller plus loin, c’est ce que je m’étais dis alors, mais cette comédie pétillante m’as fait passer un bon moment et donc j’ai le dvd sous la main!

L’arnacoeur sorti en 2010, de Pascal Chaumeil avec Romain Duris, Vanessa Paradis, Julie Ferrier, François Damiens

Synopsis

Votre fille sort avec un sale type ? Votre soeur s’est enlisée dans une relation passionnelle destructrice ? Aujourd’hui, il existe une solution radicale, elle s’appelle Alex. Son métier : briseur de couple professionnel. Sa méthode : la séduction. Sa mission : transformer n’importe quel petit ami en ex. Mais Alex a une éthique, il ne s’attaque qu’aux couples dont la femme est malheureuse. Alors pourquoi accepter de briser un couple épanoui de riches trentenaires qui se marie dans une semaine ?

Drôle, rythmée, cette comédie est pétillante à souhait.

Dernièrement j’ai pu regarder Un peu beaucoup aveuglément, un film de et avec Clovis Cornillac, Mélanie Bernier… sorti en mai 2015

Synopsis (merci allo ciné)

Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir…

Si j’ai toujours un peu peur de regarder une comédie romantique française,  j’avoue que ce premier film de Clovis Cornillac m’a séduit et avoir passé un agréable moment.

Si la force n’est pas de ce côté, je suis sûre qu’il y a bien des films qui vous rendent heureux ou simplement vous font passer un bon moment.

A très bientôt

Et bon film

Stéphanie

NB : IFG : I feel good

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.